Actions ordinaires et actions privilégiées

Les actions sont des titres de propriété ou de participation dans une entreprise. Ces actions permettent globalement à leur propriétaire de prendre part aux décisions de gestion de l’entreprise, ainsi que de recevoir des dividendes.  Les sociétés privées émettent des actions ordinaires ou des actions privilégiées. Les deux types d'actions offrent des avantages différents aux actionnaires. En général, les actions ordinaires sont réservées aux employés, tandis que les actions privilégiées sont affectées aux investisseurs. 

Qu'est-ce qu'une action ordinaire ?

Les actions ordinaires d'une société privée sont habituellement  transmises directement aux fondateurs et aux premiers employés de la société. Après avoir agrandi leurs  effectifs, les sociétés privées émettent souvent des options d'achat d'actions ordinaires qui donnent à l’employé un droit d'exercer ces options. Dit autrement, l’employé peut décider d'acheter ou non  ces actions, à un prix déterminé. A la suite de l’exercice de cette option par l’employé,la société émet le nombre correspondant d'actions ordinaires à l’intention de ce dernier.

En règle générale, les actions ordinaires peuvent donner de bons résultats à long terme si leur valeur s'apprécie à la hausse, mais elles présentent également deux risques pour les actionnaires. D’abord,  le revenu des dividendes n'est pas garanti dans le cas de la plupart des sociétés à capital-risque. Par ailleurs, les actionnaires ordinaires occupent le dernier rang en termes de préférence de liquidation. Cela signifie que lors de la liquidation de la société ou encore, de son acquisition  par une société acquérante (qui obtient la majorité ou l’intégralité des parts de la société acquise), les actionnaires ordinaires ne reçoivent des liquidités qu'après le paiement de tous les actionnaires privilégiés. 

Qu'est-ce qu'une action privilégiée ?

Les actions privilégiées sont principalement émises à l'intention des investisseurs, tels que des capital-risqueurs, des investisseurs providentiels, ou encore des sociétés de capital-investissement, lorsqu'ils financent des cycles de financement. Ces actions sont considérées comme moins risquées que les actions ordinaires car les actionnaires privilégiés ont la priorité sur les actifs de l'entreprise par rapport aux actionnaires ordinaires. Les actionnaires privilégiés ont ainsi un accès prioritaire aux actifs de la société en cas de liquidité ou d’acquisition de cette dernière.

Résumé des principales distinctions entre les actions ordinaires et les actions privilégiées