Investissement et Security Token Offering

La technologie Blockchain étudiée lors de nos articles précédents a permis l’essor d’une nouvelle opération, la STO (Security Token Offering), dont la vocation première est de faciliter l’investissement et de l’ouvrir à davantage d’acteurs. C’est un tout nouveau paradigme à la frontière de la technologie, du droit et de la finance.

Ainsi, pour toute personne désirant se lancer, il est intéressant d’analyser cette opération afin de mieux discerner ses nombreux avantages en terme de rapidité et de sécurité.

Avant d’étudier le mécanisme de la STO, il est opportun de connaître sa composante principale : le Token.

Qu’est-ce qu’un Token ?

Il est compliqué de préciser avec exactitude la définition d’un “Token” (que l’on pourrait traduire par “jeton” en français). De manière assez large, un Token représente une valeur dans son écosystème particulier (financier, immobilier, etc.).

Mais alors, comment un Token représente de la valeur ?

Un Token peut représenter :

  • Un droit ;
  • Un échange de valeur ;
  • Un droit d’accès ;
  • Une monnaie ;
  • Une distribution de bénéfices.

Un droit

En prenant possession d’un Token, le détenteur obtient un certain nombre de droits au sein de l’écosystème.

Par exemple, en ayant en votre possession des Tokens émis par une entreprise quelconque, vous détenez un droit de vote au sein de cette entreprise pour décider quels projets peuvent être financés et ceux qui ne devraient pas l’être selon vous.

Un échange de valeur

Les Tokens créent un système économique interne dans les limites du projet ou de l’entreprise elle-même. En effet, les Tokens peuvent aider les différents acteurs à échanger de la valeur au sein de l’écosystème.

Par exemple, les détenteurs de Tokens d’une entreprise peuvent être payés via ces tokens pour les tâches particulières qu’ils ont rendu à l’entreprise.

Un droit d’accès

Un Token peut servir de ‘’péage’’ afin de conditionner l’accès à certaines fonctionnalités d’un système particulier.

Une monnaie

Le Token peut également être utilisé comme la représentation d’une valeur monétaire, valeur qui peut être utilisée pour effectuer des transactions à l’intérieur et à l’extérieur de l’écosystème donné (par exemple le Bitcoin).

Une distribution de bénéfices

Le Token peut enfin être conçu à des fins de distribution équitable des bénéfices ou d’autres avantages financiers connexes pour les investisseurs d’un projet particulier.

Comprendre la différence entre l’ICO et la STO

Comme énoncé précédemment, un Token peut représenter un actif ou une valeur qu’une entreprise possède. Ensuite, cette entreprise donne le ou les Token(s) à ses investisseurs lors d’une vente publique appelée ICO (Initial Coin Offering).

Plus précisément, une ICO émet un Token de type utilitaire (Utility Token) tandis qu’une STO provoque l’émission d’un Token représentant une valeur mobilière, c’est-à-dire un titre qui correspond lui-même à une valeur ou un actif (Security Token).

Schématiquement, un Utility Token pourrait permettre à son détenteur d’avoir le droit d’utiliser un réseau internet, tandis qu’un Security Token ressemble davantage à une part de titres dans une entreprise.

Concrètement, une personne qui investit dans une société en faisant une opération de STO détiendra, via son Token acquis, un actif (par exemple un titre financier) qui représentera lui-même un certain pourcentage des actions de la société. Cela correspond donc à un avantage par rapport à l’ICO, puisque cette dernière opération ne permet pas de pouvoir détenir des participations dans la société mais seulement de bénéficier d’un service en contrepartie du Token acquis (Utility Token). Par exemple, le détenteur d’un Token issu d’une ICO pourrait avoir accès à une offre premium des services fournis par la société.

Concernant l’aspect légal, les ICO sont destinées à collecter des fonds dans un environnement peu réglementé. En effet, la plupart de ces opérations utilisent des Utility Tokens pour contourner les réglementations. Cela permet aux initiateurs d’ICO d’éviter l’enregistrement desdites opérations auprès des régulateurs financiers, ce qui a pour finalité de faire gagner du temps aux investisseurs. Néanmoins, cette opération peut être risquée. En effet, de nombreux investisseurs qui se sont concentrés sur les opportunités liées à la Blockchain et aux crypto-monnaies ont perdu de l’argent avec des opérations frauduleuses d’ICO où les hackers ont gagné facilement et rapidement de l’argent. Le manque de directives en matière de réglementation est la raison pour laquelle les ICO ont soulevé de tumultueux débats auprès des régulateurs. C’est pourquoi la STO a corrigé ce problème : bien que l’opération consiste également en une offre de Tokens, les STO sont réglementées. En effet, elles sont enregistrées auprès des institutions financières qui jouent le rôle de régulateur et doivent ainsi répondre à toutes les exigences légales mises en place par les gouvernements de chaque États.

Par conséquent, il est bien plus simple de lancer une ICO qu’une STO puisque la STO demande à une entreprise de consacrer un travail important en terme de conformité. Les STO promettent d’offrir davantage de sécurité et de confiance à l’investisseur. En effet, l’enregistrement auprès du régulateur décourage les entreprises frauduleuses, ne permettant ainsi qu’aux projets légitimes et sérieux de voir le jour : seules les sociétés entièrement conformes à la réglementation et les investisseurs accrédités ou du moins connus peuvent donc vendre et acheter des Security Tokens.

Get the Guide

Equisafe is an agent of Lemon Way payment service provider under registration number 85392 on the registry of REGAFI.