La transformation des levées de fonds par la digitalisation

Nous avons pu constater dans l’article précédent que la levée de fonds, mécanisme fondamental de l’évolution des start-ups comporte un certain nombre de points de pénibilité. Ceux-ci se manifestent par une difficulté à accueillir et gérer les investisseurs dans un cadre réglementaire exigeant, tout en leur offrant la possibilité de revendre leurs parts. 

Quelles solutions s’offrent à ces entreprises ? Comment les nouvelles technologies permettent de simplifier l’ensemble de ce processus ?

Un écosystème d’investisseurs 

Le monde des levées de fonds est constitué de tout un écosystème d’investisseurs, où l’accueil et la gouvernance de ceux-ci sont constitutifs de défis majeurs. En effet, ne doit pas s’ajouter à la difficulté de trouver des investisseurs celles de les accueillir et de les inclure dans le cycle de vie de l’entreprise. La mise en place de mécanismes standardisés où l'ensemble des procédures de vérification est effectué automatiquement est donc essentiel.

Le registre de mouvement de titres et sa digitalisation complète par la Blockchain se révèle être une solution particulièrement efficace. Ce registre peut alors être mis à jour et sécurisé sans avoir recours aux intermédiaires traditionnels. La blockchain, technologie reconnue comme constitutive de preuve, permet de faire disparaître complètement la nécessité d'actualiser une copie papier de ce registre. Il en résulte, de ce fait, une table de capitalisation de l’entreprise mise à jour en temps réel et automatiquement. Il en va de même pour le cycle de vie de l’entreprise : l’ensemble des présences, des votes, des signatures et des documents sont sauvegardés sur la blockchain afin de permettre une traçabilité et une accessibilité permanente à l'information. Les smart contracts, contrats intelligents qui permettent d’accélérer et de sécuriser l’ensemble du processus juridique, jouent ici un rôle clé. Ils assurent la bonne vérification des différentes étapes, tout en sauvegardant les documents légaux fondamentaux.

Il est donc possible d’accueillir et de gérer un grand nombre d’investisseurs, sans pour autant négliger le respect du cadre réglementaire. 

Le respect du cadre réglementaire 

L’accomplissement de l’ensemble des exigences mises en place par l’Etat pour contrôler l’identité des investisseurs, la législation en vigueur dans leur pays d’origine et la provenance des fonds qu’ils souhaitent investir représente une tâche considérable de recherche, de vérification, de classification et de sauvegarde de l’information. 

L’association de deux technologies, actuellement en plein essor, permet d’apporter une solution particulièrement efficace. D’une part, l’utilisation de l’intelligence artificielle permet de contrôler automatiquement les documents d’identification des individus et entreprises désireux de participer à une levée de fonds, de prendre en compte l’ensemble des restrictions de leur pays d’origine et de vérifier les documents justificatifs de la provenance de leurs fonds. La blockchain, quand à elle, permet de pérenniser ces informations et permet leur réutilisation pour diverses levées de fonds. Il en résulte une disparition de la barrière du nombre d’investisseurs. Désormais, qu’il soit question de 100 ou 100.000 investisseurs, chacun d'entre eux sera contrôlé rigoureusement et les restrictions correctement appliquées de manière automatisée et sécurisée car s'exécutant sur une base de données opposable aux tiers.

Ces solutions constituent le coeur de notre plateforme. Elles apportent une fluidification et une ouverture de la portée de chacune des levées de fonds tout en permettant la création d’un écosystème d’investissement sain. Mais qu’en est-il de la capacité de revendre ces titres ? 

Un marché secondaire des titres non-côtés 

La possibilité d’accéder à un espace d’échange des titres était jusqu’alors réservée au monde des titres côtés, laissant les titres non-côtés subir la nécessité de recourir à des intermédiaires entraînant une faible traçabilité et des prix de revente revus à la baisse.

La mise sur blockchain du registre de mouvement de titre d’entreprise impacte directement le marché secondaire de ces titres. D’une part, elle change complètement le niveau de traçabilité des titres. L’ensemble de leur parcours est gravé dans la blockchain et est accessible aux actionnaires qui désirent revendre leur(s) titre(s) et présenter ce parcours aux investisseurs intéressés. Ce premier élément permet alors de mettre en place un espace d’échange. L’espace de connexion entre investisseurs et actionnaires  offert par notre plateforme repose sur l'utilisation de cette technologie pour enregistrer les échanges. Il n'est plus nécessaire de recourir aux services d'un avocat pour mettre à jour les documents ou à un intermédiaire pour mettre en relation actionnaires et investisseurs.


La blockchain transforme complètement le registre de mouvement de titres. Ce registre, au coeur du cycle de vie des entreprises, de leurs levées de fonds à leur gouvernance en passant par la revente de leurs titres, souffrait de sa forme légale: le papier. Cette nouvelle technologie permet de désengorger le processus d’investissement dans un environnement sécurisé où l’information est traçable sans nécessité d’intermédiaire de contrôle.



Get the Guide

Equisafe est agréé en tant qu' agent de prestataire de service de paiement par l'ACPR en France depuis le 08/03/2020 sous le numéro 85392.